Accueil du site ...

CCI suite : L'idée de Louis Degos

Publié par Pierre-Olivier Sur le Mardi 12 Octobre 2010

CCI suite : L'idée de Louis Degos
Cher Pierre-Olivier,

Tu as raison de t'inquiéter des réflexions en cours au sujet d'un éventuel déménagement de la Chambre de Commerce internationale (CCI).

C'est primordial pour la place de Paris.

D'ailleurs et fort heureusement, notre Bâtonnier a été saisi de la question, ainsi que la Mairie et le cabinet de Madame Lagarde.

Des organismes et institutions spécialisées s'en sont aussi inquiétées (le Comité Français de l'Arbitrage, Paris the Home of International Arbitration,…)

La solution est, à mon avis, simple : Il suffirait que la France reconnaisse le statut d'ONG à la CCI, ce qu'elle se refuse de faire depuis plusieurs années.

Pourtant, aux termes d'une résolution du 1er octobre 1946 du Conseil économique et social des Nations Unines, la CCI a été listée comme Organisation non gouvernementale admise à être consultée et à faire des recommandations au Conseil.

Cette qualité a encore été réaffirmée le 31 août 1970, la CCI ayant été placée dans la première catégorie des ONG avec statut consultatif.

Mais personne n'a semble-t-il encore trouvé la recette miracle, pour que nos gouvernants reconnaissennt la CCI comme une ONG... Et se félicitent de l'accueillir sur notre territoire.
Bien à toi

Louis Degos
Avocat à la Cour