Accueil du site ...

Rentrée du Barreau de Paris et de la Conférence

Publié par Pierre-Olivier Sur le Samedi 27 Novembre 2010

Photographie : Ph. Cluzeau
Photographie : Ph. Cluzeau
Vendredi après-midi, 1ère chambre de la Cour d’Appel de Paris. Séance solennelle de Rentrée. Temps fort de la vie du Barreau avec les élections ordinales… L’apothéose d’une année de la promotion sortante de la Conférence par la voix de ses deux premiers secrétaires. Et d’abord, l’échange politique très attendu entre le Bâtonnier de Paris et le nouveau ministre de la Justice Michel Mercier. Jean Castelain laisse à son vice-Bâtonnier, Jean-Yves Le Borgne, le soin d’aborder la question de la garde à vue. Après le rappel des jurisprudences irrésistibles de la CEDH, du Conseil constitutionnel et de la Cour de cassation, il pourfend le projet de loi et tout particulièrement l’ audition libre, vrai retour à ses yeux à la garde à vue « à la française » d’avant 1993 ! Jean Castelain lui succède pour défendre avec conviction une vision moderne de la profession Il plaide notamment pour l’avocat en entreprise, l’interprofessionnalité, le rapprochement avec les avocats aux Conseils, défend la position de l’Ordre sur l’affaire Bettancourt, sur la question de l’accès des « politiques » au Barreau… avant de conclure en appelant de ses vœux une unité juridictionnelle entre les ordres administratif et judiciaire, chapeautée par une cour suprême unique.. anticipant en cela l’hommage qui sera rendu quelques instants plus tard à son ancien associé...

Le nouveau ministre de la Justice Michel Mercier s’éloigne de son discours pour s’adresser très informellement au Barreau, refusant d’opposer police et justice, et évoquant notamment l’acte d’avocat dont il se félicite. Il faudra toutefois attendre pour en savoir plus sur ses intentions plus précises…

Place ensuite à Emmanuel Ravanas, 1er secrétaire, qui rend un hommage bouleversant à l’immense Bâtonnier du Granrut, qui fut l’un des grands visionnaires de l’avocature, avant que son deuxième, César Ghrénassia, ne relate avec brio le procès du curé d’Uruffe.



        

A lire aussi ...
< >

Vendredi 29 Octobre 2010 - 12:32 Nos 26 propositions